Les influenceurs en perte d’influence !

30 août 2019

Les influenceurs se succèdent au pinacle des marques à un rythme effréné.

Telles des muses, ils délivrent leurs bonnes paroles et l’ont serait porté à croire qu’un seul de leur post vaut mieux que milliers d’avis d’experts reconnus.

L’affluence des influenceurs ne fait pas l’influence

Que veux-tu faire quand tu seras grand ? Je veux être « influenceur ».

Fini, les pompiers, pilotes, maîtresses d’école. Fini même les rêves de célébrité. Aujourd’hui, il faut être influenceur.

Fort de 18 followers, tout réseaux sociaux confondus, on s‘imagine en gourou du monde et l’on délivre ses avis. Mode, voyage, bouffe, maquillage, automobile, jardinage, décoration, sexe, bricolage, …. Tout est bon pour faire savoir ses recommandations.

Plus de 2 500 000 résultats sur google pour « influenceur voyage », 4 millions pour influenceur mode, il y aura bientôt plus d’influenceurs que de sujets à débattre.

A bien suivre les influenceuses mode, la tendance de l’hiver prochain sera la soie, la laine, le cashmere, le lin , le tweed, le coton, l’alpaga, l’angora, le mohair, le denim, le feutre, le velours, … Vous avez compris autant d’avis que de personnes !

Mais comment s’y retrouver et suivre la bonne influence ?

Jouons à un petit jeu. Prenons deux titres de presse connus. Chacun de ces magazines nous recommande ses influenceuses/instagrameuses incontournables à suivre ABSOLUMENT. 15 Instagrameuses pour l’un, 25 pour l’autre et 1 seul nom en commun : Giorgia Tordini (@giorgiatordini).

Doit-on en déduire que 39 influenceuses ne sont pas aussi incontournables que cela ?

Il est intéressant dans ces recommandations de la presse de constater que ce sont les comptes avec le plus d’abonnés qui deviennent incontournables. Pourtant Influence et audience sont bien deux choses distinctes.

L’influence : le revers de la médaille d’un business

Il n’est plus un plan de communication aujourd’hui qui ne fasse pas appel aux influenceurs. On se les offre comme on achèterait un panneau d’affichage ou une page de pub dans un magazine.

Faire porter sa marque par une instagrameuse est devenue symbole d’une campagne réussie. Elle sera vue par ses milliers de followers et les magasins vont déborder d’affluence. Tant pis si l’on oublie de dire qu’il a fallu payé (parfois cher) pour que votre influenceuse préférée porte la dernière collection de la marque.

Et c’est bien là que le problème se pose. Le follower ne sait rien de la transaction commerciale qui se cache derrière cette jolie photo de son instagrameuse préférée en plein cœur de Miami (ou de Capri).

Les influenceuses n’incarnent pas les marques, elles font juste des « ménages »

L’aura magnétique des influenceurs s’efface lentement à force de dealer leur influence et de transiger avec leur intégrité.

Et que dire des renoncements ou des dérapages ?

Tim Shieff et Rawvana la Youtubeuse font acte de contrition et renonce au végétalisme qui ont fait leur gloire et pour partie leur fortune.

Paul Logan ou EmmaCakeCup pris dans la tourmente des posts pour le moins discutables.

On peut légitimement se poser la question. Y a-t-il un plan marketing derrière ces comptes destiné avant tout à faire la gloire de leur propriétaire ? Tous les moyens sont-ils bons pour faire connaître son compte ou sa chaîne.

Les communautés de fans n’ont pas été tendres avec les contradictions et compromissions de leurs idoles éphémères.

Le public décrypte de mieux en mieux les codes de l’influence et se rebelle. Souvent d’ailleurs en utilisant les mêmes médias sociaux pour influencer à leur tour.

L’IA : Intelligence ou influence artificielle.

Les algorithmes vont-ils être les influenceurs de demain ? L’intelligence artificielle analyse et prédit de plus en plus nos comportements. Elle se prépare sans doute à façonner nos désirs futurs et même à décider à notre place.

Communicants et marketeurs imaginent déjà les nouveaux territoires qui s’ouvrent à eux.

Toutefois, un écueil reste bien présent, si vous comme moi sommes influençables, comment va-t-on pouvoir influencer l’intelligence artificielle ?