On ne quitte pas une entreprise, on quitte une culture de travail toxique !

20 mai 2019

J’ai souvent rencontré des salariés malheureux dans leur emploi à cause de la toxicité de la culture de travail. Certes le salaire est souvent bon, mais l’ambiance de travail leur fait perdre tout leur temps et leur énergie. On doit tous jours le meilleur travail à son employeur mais pas au prix de sa vie personnelle ou de sa santé.

L’environnement de travail toxique commence le plus souvent par un manque de leadership au somment de l’organisation et par une forme pernicieuse de porosité, ce mal se propage dans toutes les strates de l’entreprise.

Les effets d’une culture de travail toxique sont considérables. Deux exemples sautent aux yeux Wells Fargo aux États-Unis ou France Télécom ; les méfaits ont duré des années, à la lumière du jour, et rien n’a changé jusqu’à ce que le problème devienne trop important (suicide de salarié) pour être ignoré. Pourtant, les répliques ont toujours lieu.

On ne répare une culture toxique avec des énoncés de visions et de missions imposants. La création d’une grande culture ne repose pas sur des phrases entraînantes qui ont souvent du mal à franchir le cap de la réalité quotidienne et opérationnelle.

Tant que la direction permettra l’intimidation, les commérages, le manque de professionnalisme, le favoritisme et la politique des bureaux, le  lieu de travail toxique ne changera jamais. Ces comportements sapent la confiance et sont associés à la construction d’un empire, plutôt qu’à la construction de personnes. La formation de personnes favorise le travail d’équipe. C’est la collaboration et le soutien mutuel qui font le travail d’équipe.

« Il n’existe pas de formule magique pour une culture d’entreprise exceptionnelle. L’important est simplement de traiter votre personnel de la façon dont vous souhaitez être traité. » – Richard BRANSON

La croissance, l’innovation et la créativité sont les principales victimes de la toxicité au travail. Cela peut aussi rendre les employés malades. Des employés désengagés, un turn-over élevé, des relations clients médiocres et des bénéfices plus faibles sont des exemples de la manière dont une culture erronée peut avoir un impact négatif sur les résultats. Et ne parlons même pas de l’image de l’entreprise car oui tout se sait même à l’extérieur de vos murs

Les entreprises les plus performantes ont toute en commun une culture forte. La règle d’or s’applique toujours aujourd’hui. « Traite les autres comme tu aimerais être traité. » Il est important que les managers se concentrent sur l’établissement de relations et encouragent une atmosphère familiale au travail. Apprenez à connaître vos employés, rencontrez-les. Si vous voulez une bonne culture d’entreprise, commencez par mettre en œuvre la gentillesse, l’empathie, le respect, la transparence, la responsabilité, l’humilité, l’authenticité et l’intégrité dans vos valeurs fondamentales.

Lorsque des personnes quittent votre organisation, discutez avec elle et découvrez pourquoi. Et de la même manière, découvrez pourquoi des personnes restent au sein de l’entreprise. Prenez en compte les commentaires et apportez les changements nécessaires. Montrez aux employés que vous souhaitez créer un environnement de travail sain.


Enfin, si la toxicité de votre travail vous pèse. Sachez qu’il est possible de remplacer votre travail. Certes, rien ne sera simple, mais vous n’êtes pas obligé de rester enfermé dans un travail qui consume votre vie et reste sans issue.

Suivez des cours en ligne, acquérez de nouvelles compétences, envoyez vos CV, créez et entretenez votre réseau, réfléchissez à créer votre propre entreprise !

La vie est trop courte pour autre chose !