La voiture autonome va poser des problèmes moraux

28 octobre 2019

Disons le tout de suite, je suis enthousiasmé par les véhicules autonomes mais le développement de ces technologies posent encore de nombreux problèmes moraux .

Vous êtes en voiture et un accident est inévitable. C’est en une fraction de seconde que vous devrez décider si vous allez dans le fossé, dans un mur ou sur des piétons. C’est d’ailleurs plus un réflexe qu’une longue réflexion.

Avec les voitures autonomes, ces décisions ne vous appartiennent plus. Elles doivent néanmoins être prise et ce sont les concepteurs qui vont devoir les prendre pour vous. Et franchement, je n’aimerais pas être à leur place car le choix ne va pas être simple.

Quel critère mettre en place, la voiture doit-elle sauver son propriétaire, ou tiendra t-elle compte du nombre de personnes concernées. Celles qui sont en tort ou le critère d’âge ? Le statut social ou pourquoi pas avec cynisme la couleur de la peau ?

Il est clair qu’il n’y a pas de bonnes réponses. Chacun avec son background personnel, choisira une option en accord avec ses valeurs, ses sensibilités et son rapport à l’autre.

Le site Moral Machine vous confronte à ces dilemmes moraux. Il vous faudra choisir entre deux décisions qui impliquent une voiture autonome dans une situation d’accident mortel. Qui sauver ? Les passagers plutôt que les piétons, les femmes plutôt que les hommes, les enfants plutôt que les personnes âgées ?

Certains cas m’ont demandé une longue analyse. Et il m’a bien fallu admettre que choisir entre deux défaites n’est pas une victoire.

Faites le test ici